Rencontre-débat « La social TV, un nouvel Eldorado ? »

Invitation-conference-D2A-1Invitation-conference-D2A-2

vignette tn1 vignette tn2 vignette tn3
vignette tn13 vignette tn5 - Stephane Hua vignette tn12
vignette tn10 vignette tn11 vignette tn9
vignette tn7 - Antonio Grigolini vignette tn8 - Franck Escande vignette tn4 - Thibaut Celier
vignette tn6 - Laurent Juppe

Petit-déjeuner avec Alain Sussfeld

Alain-SussfeldMardi 6 mars 2012, nous avons eu le plaisir de recevoir M. Alain Sussfeld, directeur général du circuit UGC, 3ème réseau français en nombre d'écrans et 2ème réseau en recettes. Son intervention s'est articulée autour de 3 points principaux.

Il a d'abord mentionné les raisons pour lesquelles le cinéma français résiste à la fois à la puissance du cinéma américain (la sophistication du cinéma français est internationalement reconnue) et à la consommation de films à domicile (le cinéma a regagné ce que la télévision a perdu : c'es un facteur de lien social).

Quant au financement du cinéma français et aux obligations de chaînes de télévision, il nous rappelle notamment que donner un avantage compétitif à Canal+ dans les fenêtres d'exploitation est essentiel.

Dernier grand sujet évoqué : la carte illimitée que UGC a lancé sur le marché en 2000. Cette carte s'appuie sur une stratégie d'implantation en ville car le tissu de clients y est le plus dense et le plus diversifié. Cette politique tarifaire et de localisation s'accompagne par ailleurs d'une politique de l'offre de films différents.

Nous remercions chaleureusement Alain Sussfeld qui fut le dernier invité de nos petits-déjeuners.

Festival de Berlin

photo_berlinale_pour_blog

En attendant notre récit plus détaillé, vous pouvez consulter notre blog consacré à la Berlinale à l'adresse suivante :

http://d2aberlinale.tumblr.com/


Visite d'entreprise Canal+

Visite d'entreprise Canal+

Petit-déjeuner avec Michel Gomez

MICHEL_GOMEZNous recevions mardi 17 janvier 2012, M. Michel Gomez, délégué de la Misison Cinéma créée en 2002 par la Mairie de Paris. Ses objectifs : préserver la richesse et la diversité cinématographiques de la ville de Paris et mener une politique de soutien au cinéma.

Ce fut l'occasion pour Michel Gomez d'évoquer les points importants du rapport qu'il a remis au CNC en septembre 2011 sur "La relation entre le producteur et ses mandataires" dans le cadre de la mission que lui a confié le CNC sur la transparence de la filière cinématographique. Parmi les enjeux de la filière, nous pouvons retenir le fait que la prise de risque diminue et que la logique de préfinancement des films tend à prendre le pas sur celle de l'amortissement. Autre enjeu d'avenir : le travail des autres acteurs du secteur et les nouveaux modes d'exploitation tels que la Vidéo à la Demande qui commencent à peser sur l'économie de la distribution. Michel Gomez préconise également la création d'un observatoire unique pour informer l'ensemble des professionnels du secteur sur l'économie de la filière.

Notre invité s'est également prêté au jeu des questions - réponses portant notamment sur la diversification des sources de financement du cinéma français et la place de Canal+ dans ce système.

Merci à Michel Gomez pour son intervention éloquente et passionnée.