Rencontre-débat « La social TV, un nouvel Eldorado ? »

Invitation-conference-D2A-1Invitation-conference-D2A-2

vignette tn1 vignette tn2 vignette tn3
vignette tn13 vignette tn5 - Stephane Hua vignette tn12
vignette tn10 vignette tn11 vignette tn9
vignette tn7 - Antonio Grigolini vignette tn8 - Franck Escande vignette tn4 - Thibaut Celier
vignette tn6 - Laurent Juppe

Petit-déjeuner avec Alain Sussfeld

Alain-SussfeldMardi 6 mars 2012, nous avons eu le plaisir de recevoir M. Alain Sussfeld, directeur général du circuit UGC, 3ème réseau français en nombre d'écrans et 2ème réseau en recettes. Son intervention s'est articulée autour de 3 points principaux.

Il a d'abord mentionné les raisons pour lesquelles le cinéma français résiste à la fois à la puissance du cinéma américain (la sophistication du cinéma français est internationalement reconnue) et à la consommation de films à domicile (le cinéma a regagné ce que la télévision a perdu : c'es un facteur de lien social).

Quant au financement du cinéma français et aux obligations de chaînes de télévision, il nous rappelle notamment que donner un avantage compétitif à Canal+ dans les fenêtres d'exploitation est essentiel.

Dernier grand sujet évoqué : la carte illimitée que UGC a lancé sur le marché en 2000. Cette carte s'appuie sur une stratégie d'implantation en ville car le tissu de clients y est le plus dense et le plus diversifié. Cette politique tarifaire et de localisation s'accompagne par ailleurs d'une politique de l'offre de films différents.

Nous remercions chaleureusement Alain Sussfeld qui fut le dernier invité de nos petits-déjeuners.

Festival de Berlin

photo_berlinale_pour_blog

En attendant notre récit plus détaillé, vous pouvez consulter notre blog consacré à la Berlinale à l'adresse suivante :

http://d2aberlinale.tumblr.com/


Visite d'entreprise Canal+

Visite d'entreprise Canal+

Petit-déjeuner avec Michel Gomez

MICHEL_GOMEZNous recevions mardi 17 janvier 2012, M. Michel Gomez, délégué de la Misison Cinéma créée en 2002 par la Mairie de Paris. Ses objectifs : préserver la richesse et la diversité cinématographiques de la ville de Paris et mener une politique de soutien au cinéma.

Ce fut l'occasion pour Michel Gomez d'évoquer les points importants du rapport qu'il a remis au CNC en septembre 2011 sur "La relation entre le producteur et ses mandataires" dans le cadre de la mission que lui a confié le CNC sur la transparence de la filière cinématographique. Parmi les enjeux de la filière, nous pouvons retenir le fait que la prise de risque diminue et que la logique de préfinancement des films tend à prendre le pas sur celle de l'amortissement. Autre enjeu d'avenir : le travail des autres acteurs du secteur et les nouveaux modes d'exploitation tels que la Vidéo à la Demande qui commencent à peser sur l'économie de la distribution. Michel Gomez préconise également la création d'un observatoire unique pour informer l'ensemble des professionnels du secteur sur l'économie de la filière.

Notre invité s'est également prêté au jeu des questions - réponses portant notamment sur la diversification des sources de financement du cinéma français et la place de Canal+ dans ce système.

Merci à Michel Gomez pour son intervention éloquente et passionnée.

Visites d'entreprises

M6_logo_newRendez-vous était donné vendredi 2 décembre 2011 devant les locaux de M6 pour une immersion dans les coulisses de la chaîne.

Katia Adardour nous a accueillis dans une salle donnant sur la régie du groupe, impressionnante de modernité. Le responsable de la régie nous a expliqué son fonctionnement de manière improvisée. Ce fut un bonus très apprécié !

Le groupe M6 et ses champs d’activité diversifiés et pas forcément connus de tous (les chaînes de TV, la distribution de films, la vente à distance, le football, l’édition et le disque) nous ont été exposés, puis c’était à nous de présenter succinctement notre parcours et notre projet.

Durant les 2 heures suivantes, nous avons pu suivre, par groupe de 7 personnes, les conseils de trois responsables RH du groupe sur la meilleure manière de présenter notre CV pour retenir l’attention et d’accroître nos chances lors des entretiens de recrutement.

L’après-midi s’est poursuivi par la découverte d’un premier métier auprès de Nathanaëlle Sisso Halfon, productrice exécutive du pôle People au sein du Studio 89 dédié à la production des programmes de flux du groupe comme Accès Privé ou 100% Mag.

Bibiane Godefroid Directrice Générale des programmes de M6 a ensuite présenté une heure durant, le positionnement de M6, la grille de programmes en préparation pour la rentrée prochaine et a répondu à nos questions concernant aussi bien les séries, les audiences, le financement du cinéma par la TV que son propre parcours.

Nicolas Sterin et Vincent Pujol, représentant respectivement les métiers des études programmes et de la programmation pour Paris Première ont clos cette demi-journée par deux interventions complémentaires puisque l’audience est la clé d’analyse et le guide de la programmation.

Nous tenons à remercier chaque intervenant et le groupe M6 pour l’organisation de cette visite, riche d’enseignements.

Rentrée solennelle

Le 5 janvier dernier, a eu lieu la rentrée solennelle de la promotion 2012 du Master 2 D2A.

Monsieur Eric GARANDEAU, Président du Centre National de la Cinématographie et de l'Image Animée (CNC) et parrain de la nouvelle promotion nous a fait l'honneur d'inaugurer cet évènement.

A cette occasion, les étudiants ont eu le plaisir de projeter leur court-métrage Touchez pas au Magot ! La transformation en équipe de tournage de jeunes juristes, de jeunes économistes, de jeunes science-pistes, d'un marketeux tout cela sous la houlette bienveillante de l'artiste et quota suisse de la promotion Ivry BRAUN, a permis d'élaborer une création originale autour d'un moment difficile vécu par leur cher parrain.

En effet, un gentil sénateur, Monsieur Philippe MARINI - pour ne pas le citer - a voulu piocher dans les caisses du CNC, crise économique oblige, pour secourir d'autres ministères. Pris la main dans le sac par Messieurs BAROIN et MITTERRAND, le projet a été abandonné provisoirement. Touchés, choqués, meurtris par cette actualité, les filleuls de Monsieur GARANDEAU ont décidé de relater son combat. Ainsi est né Touchez pas au Magot !.

  

Visite de M6

Visite de m6

Petit-déjeuner avec Pascal Nègre

Pascal_NegreNous ne présentons plus Pascal Nègre, qui a encore prouvé sa fidèlité aux petits-déjeuners du D2A le mardi 29 novembre 2011. Président Directeur Général d'Universal Music France depuis le rachat par Universal du groupe PolyGram en 1998 et président de la Société Civile des Producteurs Phonographiques (SCPP), il a montré en quoi la crise bénéficie à l'industrie musicale en la forcant à bouger et à s'adapter.

Le modèle historique basé sur le disque et les droits voisins s'efface, en effet, au profit du modèle à la carte type iTunes, de l'abonnement comme Spotify et du gratuit pour le consommateur tel que Deezer.

Nous avons également discuté de tout ce qui fait débat dans la musique : Hadopi, la licence globale ou encore le marketing des artistes.

Pascal Nègre a débuté son intervention par une note positive : le son mondial est crée en France, et l'a conclu de la même manière : 60% des disques physiques sont français.

Merci à lui pour son discours convaincu.

Petit-déjeuner avec Laure Saget

Laure_Saget

Une ancienne étudiante du DESS Droit et Administration de l'Audiovisuel a retrouvé la rue Jean Calvin mardi 14 novembre "parce-que le temps était venu d'exposer son parcours". Et quel parcours : elle commence par intégrer le groupe Universal Music en tant que business affairs de labels musicaux, participe ensuite au montage de la chaîne 13ème Rue et aux projets Internet et mobile du groupe.  Après un passage à la direction juridique de MK2, elle concrétise une envie qui a toujours été présente : étudier le scénario à la FEMIS. Elle devient plus tard responsable des acquisitions pour tous les contenus de Lagardère Active durant 3 ans, et rejoint enfin Flammarion pour croiser son exéprience juridique et de scénario.

Son métier actuel consiste, en quelques mots, à identifier les livres adaptables au cinéma et à les vendre aux producteurs. Nous retiendrons particulièrement de son exposé, que si notre première orientation est essentielle, il faut oser et savoir parfois patienter pour aller au bout de nos idées et envies professionnelles.

Laure Saget a répondu à toutes nos questions avec beaucoup d'enthousiasme et nous l'en remercions.