Rencontre avec Ara Aprikian, Directeur des contenus du groupe TF1

Le mercredi 11 janvier, les étudiants du Master ont eu le plaisir de rencontrer Ara Aprikian, Directeur des contenus du groupe TF1.

ara-aprikian-s

Image : © TF1

Débutant sa carrière professionnelle au sein de Médiamétrie puis de TF1, Ara Aprikian s’est progressivement dirigé vers la programmation lors des débuts de la télé-réalité en France. Il lancera notamment avec succès les programmes Koh-Lanta et Star Academy. En 2005, il rejoint le groupe Canal Plus puis prend la direction de ses chaînes en clair jusqu’en 2015. Depuis l’arrivée de Gilles Pélisson à la tête du groupe, il est aujourd’hui de retour à TF1.
Ara Aprikian a souhaité évoquer avec nous la manière dont le modèle économique du marché télévisuel était amené à évoluer sous l’impulsion de la transformation numérique. Selon lui, le modèle de la télévision payante et gratuite est voué à terme à disparaître. Pour illustrer ce propos, Ara Aprikian est revenu sur le nerf de la guerre : les recettes publicitaires. La nécessité de faire de l’audience est la contrainte première en télévision commerciale. Or, la part de marché de TF1 est aujourd’hui sans équivalent dans le monde (20% contre 17-18% pour la première chaîne britannique, ITV). Cependant, le marché publicitaire français ne l’amène pas à se financer à hauteur de cette audience. Ce marché est aujourd’hui dans l’incapacité de monétiser l’ensemble des audiences réalisées par les chaînes françaises. Ces dernières ne pourront donc poursuivre leur croissance qu’en trouvant d’autres sources de financement. Ce passage progressif du tout gratuit au payant va devenir fondamental dans les années à venir. Il s’agit d’une réflexion à l’échelle mondiale depuis l’explosion du nombre de chaînes dans tous les pays. Déjà aux Etats-Unis, le marché se développe progressivement vers ce modèle mixte.
Riche en enseignements, l’intervention d’Ara Aprikian s’est ensuite poursuivie par nos questions. Diffusion de la série Marseille sur TF1, la concurrence accrue de Netflix, l’arrivée de Quotidien sur TMC ou bien encore la stratégie digitale de TF1, sont autant d’éléments dont nous avons pu discuter avec Ara Aprikian lors de cet échange privilégié.
Le mot de la fin : « La télévision est une économie de produits rares dans un modèle de plus en plus challengé. »

Nous remercions chaleureusement Ara Aprikian d’avoir pris le temps de nous décrire son métier avec autant de passion !