Les Matinales avec Frank Lanoux, Directeur Général Adjoint chargé du marketing chez SFR Média, mercredi 09 novembre 2017

frank lanoux

Les élèves des masters D2A et ECN ont eu le plaisir de recevoir Frank Lanoux pour discuter de son parcours radio, des évolutions du secteurs, mais également de la stratégie du groupe SFR média dont il est, aujourd’hui, le directeur général adjoint en charge du marketing.

Frank Lanoux est un fan inconditionnel de radio. Si c’est d'Europe 1 dont il rêvait étant enfant, son entrée dans le monde de la radio se fait une fois son service militaire terminé. On est alors au début des années 80, l’offre audiovisuelle française est en pleine libéralisation et le secteur connaît une forte expansion. Frank Lanoux débute son parcours grâce à un stage chez RTL, il passe ensuite chez NRJ où il pilote le déploiement de plusieurs dizaines d’antennes locales de la radio. Il entre ensuite au service du groupe Lagardère, notamment pour une mission de développement des médias du groupe dans les pays de l’Est, ce marché s’étant ouvert très récemment à la suite de la chute du mur en 1989. Frank lanoux arrive en 2000 chez RMC à la suite de la vente de la radio à un fond d’investissements. RMC est alors une radio généraliste en perte de vitesse et, si sa notoriété est grande, elle reste néanmoins cantonnée à une image de “radio des vacances”. Frank Lanoux prend donc part à la mutation profonde de cette radio impulsée par son PDG Alain Weil. Le  choix est fait de faire de la fréquence le porte étendard d’un genre aussi populaire aux Etats-Unis qu’inexistant en France à cette époque : Le “Talk”. Un format sans musique, centré sur le débat et l’actualité, qu’elle soit généraliste ou sportive. Ce choix est risqué, son succès repose essentiellement sur la capacité de la radio à trouver des intervenants pertinents qui conviennent au genre du “talk”. D’après Frank, ces personnalités doivent être des leaders d’opinions dont les convictions sont le reflet de leur propre expérience. Cette orientation thématique est un succès, la radio rencontre une audience croissante.

C’est à compter du développement de la TNT en 2004 que Frank Lanoux élargit ses horizons et commence à s’intéresser à la télévision. Aussi, le groupe NextradioTV, propriétaire de RMC, inaugure le 14 décembre 2014 sa propre chaîne télé d’information en continu, BFM TV, dont la candidature sera ensuite retenue en novembre 2005 pour être diffusée sur la TNT.

Une fois encore, s’inspirant des modèles outre-atlantiques et notamment de la formule proposée par la célèbre chaîne américaine CNN, le groupe choisit de se démarquer de ses concurrents LCI et iTélé en renforçant le caractère continu de l’information qui y est traitée, afin de permettre au téléspectateur de se greffer, à tout moment de la journée, au journal télévisé retransmis en boucle sur la chaîne. Cette stratégie permettra ainsi à BFM de distancer considérablement ses deux principaux concurrents dans leur course à l’audience.

À l’approche du premier anniversaire de la prise de fonctions de Frank Lanoux au sein du groupe SFR Média, qui sera bientôt rebaptisé Altice Média, la question s’est posée de l’importance du rapprochement qui s’est opéré il y a deux ans entre Nextradio TV et le célèbre groupe de télécommunications, à l’instar d’opérations similaires effectuées par plusieurs groupes de médias qui continuent d’augmenter leur offre en acquérant de nouveaux acteurs. Petit groupe jusque-là indépendant, Nextradio TV a, en effet, ressenti le besoin, dans un marché pour le moins concurrentiel, de rechercher un partenaire de choix en vue de s’adapter à la consommation de demain. Or, le groupe SFR média, racheté un an auparavant par Patrick Drahi, souhaitait alors miser davantage sur la production de contenus audiovisuels et partageait donc cette même vision de convergence. A cet égard, le groupe Nextradio TV a semblé réunir les conditions idoines recherchées par SFR, notamment en matière de sport et d’information en continu, afin de développer et renforcer l’offre du groupe quant aux contenus proposés. Cette opération a ainsi rendu possible, ces deux dernières années, la création de nombreuses chaînes TV comme BFM sport, BFM Paris, Altice Studio, SFR Sport 1/2/3/4/5 et MyCuisine TV.

Un tel rapprochement stratégique apparaît donc essentiel et particulièrement bénéfique dans la mesure où il a permis aux deux entités d’accéder à de nouvelles perspectives quant au développement de leurs contenus audiovisuels.

Merci à M. Lanoux d’avoir accepté de venir nous présenter sa carrière et nous livrer 
son regard sur le succès économique et l’évolution stratégique de son groupe.

Pierre Risoli & Téophile Parat