Conférence - Nouvelles écritures et Nouvelles narrations

Le master D2A a reçu le 21 janvier 2020 Jérémy Pouilloux de La Générale de Production et Chloé Jarry de Lucid Realities.

Jérémy Pouilloux nous a permis de visionner Tantale de Gilles Portes, bel exemple d'un film interactif. Le film, sorti en 2017, continue à être diffusé dans des festivals et salles de cinéma. Cette durée d'exploitation, plus longue que celle des œuvres plus « classiques », participe au modèle économique de ce type de dispositif.

Par la suite, Chloé Jarry nous a fait un état des lieux de ce que sont les nouvelles écritures et nouvelles narrations.

La production française est assez en avance sur les nouvelles écritures, notamment du fait du fonds nouveaux médias initié par le CNC en 2007. Ces nouvelles formes narratives sont très puissantes, car une immersion totale permet d'accrocher le public : moins de 5% de l'audience ne va pas jusqu'à la fin d'un programme en réalité virtuelle.

Cependant, du fait des moyens techniques nécessaires, l'audience touchée est souvent assez restreinte (les cinémas ne sont par exemple pas équipés pour l'interactivité ou la réalité virtuelle). De ce fait, les producteurs deviennent également diffuseurs et doivent créer des « événements » afin de pouvoir montrer leurs films. Différents canaux existent afin de diffuser ces nouvelles œuvres, mais la situation muséale semble pour le moment être la plus appropriée.

Quelques exemples d’œuvres :

      Missions printemps, Simon Bouisson (2011), projet transmédia interactif.
           

      Do not track, Brett Gaylor (2015), série où les datas du spectateur sont utilisés          pour enrichir la narration.
           

      Phallaina, Marietta Ren (2016), « scrolling graphic novel ».
           

      WEI or DIE, Simon Bouisson et Oliver Demangel (2017)
           

      The Enemy, Karim Ben Khelifa (2017), réflexion sur la guerre et sur l'humanité.       Deux versions : une en réalité virtuelle et une en réalité augmentée.           
           

      Eté, Thomas Cadène et Camille Duvelleroy (2017/2018), fiction instagram : un épisode chaque jour, pendant tout l’été.
           

      République, Simon Bouisson et Olivier Demangel (2019) fiction interactive qui montre 3 groupes de personnes en même temps pris dans un attentat à la         station de métro République.

L’œuvre interactive change la manière de créer. Les moyens d’accéder à l’œuvre (devices) sont différents, et donc la manière de raconter est également différente.

Une œuvre interactive est une œuvre collective dans laquelle on retrouve l'auteur du scénario, l'auteur de l'adaptation, l'auteur du texte parlé, l'auteur des compositions musicales spécialement réalisées pour l’œuvre, le réalisateur ; mais on y ajoute la conception graphique, l'auteur de la scénarisation interactive ainsi que l'auteur du code (le développeur).

Les aides ouvertes aux nouvelles narrations :

                  CNC    Fonds d’aides aux nouveaux média / Fonds d’aide aux expériences          numériques (changement de nom en 2017)
           

                  CNC    : aides à la création visuelle ou sonore par l’utilisation des           technologies numériques de l’image et du son CVS (les aides vont   majoritairement aux nouvelles techniques, VFX, innovations           techniques)
           

                  CNC    : Fonds d’aide aux créateurs vidéo sur Internet (CNC Talents, «         fonds Youtube »)
           

                  Créative Europe Media : soutien au développement de contenus audiovisuels de projets individuels/slates.

Les étudiants remercient chaleureusement Jérémy Pouilloux et Chloé Jarry pour leurs interventions.

Claire Suhamy et Alexiane Jarin